26 0

캐나다 문화 통계학 : 문화적 성찰과 비평

Title
캐나다 문화 통계학 : 문화적 성찰과 비평
Other Titles
La statistique culturelle du Canada - la réflexion et la critique culturelles -
Author
서덕렬
Keywords
문화 통계학; 문화정책; 문화산업; 캐나다 통계청; 북아메리카 산업 분류 시스템; 소비; 생산; statistique culturelle; politique culturelle; industrie culturelle; Statistique Canada; Systeme de Classification des Industries de l’Amrique du Nord; consommation; production
Issue Date
2017-08
Publisher
프랑스문화예술학회
Citation
프랑스문화예술연구, v. 61, Page. 113-141
Abstract
Ce travail porte sur l’historique et l’état des statistiques culturelles au Canada et dans les provinces, en particulier au Québec, qui est généralement reconnu comme la province la plus avancée dans l’élaboration et l’utilisation de statistiques destinées à soutenir les politiques culturelles. Seul le Québec disposait d’un système de collecte et d’analyse de statistiques culturelles. Les autres provinces et les territoires comptaient sur le programme de la statistique de la culture de Statistique Canada pour obtenir la majeure partie de leurs statistiques culturelles. L’Observatoire de la culture et des communications du Québec a été créé en 2000. Il est rattaché à l’Institut de la statistique du Québec et s’est donné les moyens d’examiner principalement la consummation ou la fréquentation de certains biens et services, y compris la part québécoise de cette consommation ou de cette fréquentation. Or, il devrait penser dès maintenant à devoir se substituer à Statistique Canada pour continuer à obtenir des données fines de production selon l’activité, les produits et la région. L’aperçu de l’état des statistiques culturelles au Canada montre que, même si le secteur culturel regorge de données statistiques, les Canadiens ont peu d’outils pour comprendre la culture. On en connaît beaucoup sur la dimension économique de la culture, mais très peu sur la manière dont les gens l’utilisent ou la façon dont elle les touche. On ne dispose pas d’évaluation de la mesure dans laquelle elle enrichit leur vie, influe sur leur manière de penser et de se comporter ou modifie leur aptitude à la citoyenneté, même si ce sont ces motifs qui justifient l’intervention des gouvernements dans le secteur culturel. Ce n’est qu’au Québec, et même là dans une mesure très limitée, qu’il existe une évaluation factuelle et quantitative des répercussions que la culture peut avoir sur les citoyens. Au Québec, les concepteurs de politiques et les gestionnaires de programmes culturels accordent une grande importance au rôle que peut jouer la culture dans l’enrichissement de la citoyenneté et du développement social. Bien que les concepteurs de politiques culturelles du reste du Canada partagent cette conviction, ils ne disposent pas de données quantitatives pour défendre leur point de vue, Ils ne semblent pas non plus, sauf en de rares exceptions, mesurer le pouvoir des données quantitatives pour justifier leur position. Ils s’en tiennent, par conséquent, aux arguments fondés sur le nombre d’emplois créés par le secteur culturel et sur la contribution de ce dernier au produit intérieur brut du pays.
URI
http://www.dbpia.co.kr/Journal/ArticleDetail/NODE07228670http://repository.hanyang.ac.kr/handle/20.500.11754/103535
ISSN
1229-5574
Appears in Collections:
COLLEGE OF LANGUAGES & CULTURES[E](국제문화대학) > FRENCH STUDIES(프랑스학과) > Articles
Files in This Item:
There are no files associated with this item.
Export
RIS (EndNote)
XLS (Excel)
XML


qrcode

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

BROWSE